Disponibilités hébergements
Type d'hébergement : Date de début :
›› Classement
 1 étoile  2 étoiles  3 étoiles
 4 étoiles  Non classé
Recherche avancée
  |  Prévisions
Retour page d'accueil
Vue de l'Andran en Pays DignoisChamp de lavande en Pays DignoisVue de l'Andran en Pays DignoisPaysage du Pays DignoisRandonnée en Pays Dignois
Menu horizontal
IDÉES SÉJOURS
En savoir plus - Pause bien-être en Haute-Provence
Pause bien-être en Haute-Provence
315 € par personne
En savoir plus

ACTUALITÉS
Téléchargez l'application mobile du Pays Dignois
Gratuit ! Retrouvez toutes les informations pratiques de Digne les Bains et du Pays Dignois grâce...

AGENDA
En savoir plus - Visite guidée de la ville de Digne les Bains
Visite guidée de la ville de Digne les Bains
Du lundi 27 février 2017 au vendredi 30 juin 2017 à 09h00
Du lundi 27 février 2017 au vendredi 30 juin 2017 à 14h30
En savoir plus

Accueil
Bookmark


Exposition : 1916-17…Les années de crise, le temps des doutes…

expo-archives-7189
Du vendredi 16 septembre 2016 au jeudi 31 août 2017 : de 09h a 17h tous les jours sauf le samedi et le dimanche

Lieu : Archives Départementales
Rue du Trélus DIGNE LES BAINS
› Thème de la manifestation : Exposition


Organisateur : Archives Départementales
04 92 36 75 00
Carte et itinéraire


16-17…Les années de crise, le temps des doutes…

Inauguration le vendredi 16 septembre à 17h30
Exposition visible du 16 septembre au 31 août 2017 du lundi au vendredi de 9 h à 17 h.

Après l’attaque allemande sur Verdun en février 1916, l’année s’achève par le désastre humain de la Somme. Dès ses débuts le 1er juillet, l’offensive alliée se manifeste une fois encore par une hécatombe, en particulier du côté britannique, sans pour autant rompre le front.

1917 est l’année des doutes : la minorité pacifiste gagne du terrain et appelle à des négociations de paix. Des mouvements populaires éclatent chez tous les belligérants : émeutes en Allemagne et en Autriche ; grèves en France et en Grande-Bretagne.

Sur le front occidental, des « mutineries » se déclenchent au printemps.

Du côté des Alliés, la Russie est en déliquescence alors que, en avril 17, les États-Unis entrent en guerre et ses premiers contingents, encore fort modestes, débarquent à Saint-Nazaire en juin. En face, les Allemands consolident leur ligne de défense en se repliant sur la ligne Hindenburg.

À l’avant comme à l’arrière, les textes échangés révèlent les doutes des hommes et des femmes sur la fin rapide du conflit et sur son issue. Tous mesurent les sacrifices consentis et, en premier lieu, la mort, en particulier des plus jeunes, au cours d’une guerre où, entre les lignes de tranchées, et dans chaque camp, on tire sur les blessés, sur leurs sauveteurs et où parfois les prisonniers sont achevés